« Par les jours de grand froid, un grog ça ravigote » pourrait on dire au comptoir du café de la place de la Mairie.

Ca revigore, ça requinque, et ça réconforte. Comme la maison de la Ravigote.

Ici on ravigote les gens, ceux qui ont besoin de soins, qui sont malades, vieillissants ou en situation de handicap. Pour quelques semaines, ou parfois pour y habiter paisiblement jusqu’à la fin de sa vie, cette maison écologique accueille cinq locataires, accompagnés par l’équipe de l’association.

Irène SINOU, réalisatrice, a capté les instants de vie de la Ravigote dans son film « La Ravigote, le pari de la vie ». En voici la bande-annonce:

Ne vous y trompez pas, ce n’est pas une start-up à Vinezac.

L’innovation est avant tout humaine, et incarnée dans ce nouveau collectif de travail, qui prend soin jour après jour, de nos proches.