Financer une aide humaine au domicile

L’enjeu le plus important lorsque l’on accompagne une personne dépendante, c’est d’assurer une présence plusieurs fois par jour auprès d’elle, pour le lever, le coucher, l’élimination et le passage aux toilettes, la toilette, l’alimentation. Sans parler de besoins plus élaborés, telle que la participation à la vie sociale, les déplacements liés aux parcours de soins, l’entretien de son cadre de vie. Il est facile de comprendre que cette situation mobilise les aidants 24h sur 24. Pour soulager ces aidants, ou permettre aux personnes isolées de vivre accompagnés, les Conseils Départementaux et les Maisons Départementales des Personnes Handicapées allouent des aides financières. Pour les personnes en situation de handicap, cette aide s’appelle la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) aide humaine et pour les personnes âgées, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Ces deux prestations sont évaluées par le biais de deux référentiels distincts, le GEVA [1](guide d’évaluation des besoins de compensation des personnes handicapées) et la grille AGGIR [2](Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources) pour les personnes âgées.

[1] http://www.cnsa.fr/documentation/formulaires/version-graphique-du-geva-et-son-manuel

[2] https://essentiel-autonomie.humanis.com/comprendre-perte-autonomie/definition-evaluation/evaluer-perte-autonomie-aggir